Salarié ou indépendant ? PARTIE 2

L’indépendance peut-elle convenir à toutes les activités ?

quelques exemples
Quelles activités en indépendant ?

Pensez à vérifier la faisabilité organisationnelle et logistique de votre projet.

Musique, création, artisanat, photo, graphisme… Toutes ces activités peuvent être développées seul et commercialisées si l’on s’y prend bien et trouve son public. Bien entendu, tester  avant de quitter son job vous assurera que vos créations pourront trouver acheteur.

Qu’il s’agisse d’être formateur sur des sujets techniques ou généraux, la formation se prête assez facilement à l’indépendance et la sous-traitance. Cela ne demande pas beaucoup de matériel. Vous pourrez intervenir pour le compte de grands noms de la formation ou en indépendance dans les entreprises.

Les coachs sont nombreux sur le marché et pour cause ! Tout le monde a un jour besoin de conseils avisés qu’il s’agisse de carrière, de relations interpersonnelles ou même d’image.

Sophrologie, relaxation, yoga, kinésiologie… Toutes ces activités qui vous aident à vous sentir mieux ont le vent en poupe.  Avec le rythme de travail moderne, de plus en plus de personnes se tournent vers les soins naturels et les différents moyens de se sentir mieux au quotidien. Si vous vous faite connaitre (une image, une technique, un site internet, un réseau…) vous pourrez alors organiser vos activités. Attention toutefois, les heures de travail correspondent souvent aux pauses déjeuner, soir, week-end.

Ouvrir sa boutique, son café indépendant,  un commerce en ligne ou encore devenir esthéticienne à domicile sont aussi des moyens de travailler à son compte. Ils demanderont toutefois plus d’investissements financiers et de logistique.

Le conseil aux entreprises : vous avez un domaine technique pointu ou une expertise de gestion / management / commercial / marketing… Les entreprises ont besoin d’aide et le conseil est une bonne alternative à une augmentation de la masse salariale. Vous pourrez vendre vos compétences dans ce cadre.

Trouver les clients

Pour être indépendant, il vous faudra développer votre clientèle et donc investir dans la démarche commerciale. Vous aurez le choix d’effectuer votre démarchage seul ou vous faire aider en fonction de vos aptitudes. 
Si vous n’êtes pas parti avec le fichier client de votre dernière entreprise (private joke), il vous faudra trouver un moyen de vous faire connaitre.
Vous avez de nombreuses possibilités qui s’offrent à vous en fonction de votre temps mais surtout de vos aptitudes.
Participer des salons, faire de la publicité sur les réseaux sociaux, payer un influenceur pour parler de votre activité, démarcher les entreprises et le réseau.

Le réseau, ça marche !

pictogramme d'un réseau

Peut-être me direz-vous, je n’ai pas de réseau ?
Et bien détrompez-vous, chacun dispose d’un réseau et d’un cercle qui pourra vous aider dans votre démarche.
Quand on parle de réseau, beaucoup pensent à Facebook et au nombre de personnes que l’on ne connait pas. Mais dans votre réseau vous avez surtout un certain nombre de personnes qui peuvent faire le relais et vous aider. La famille, les amis, les mamans des copains des enfants, les différents contacts que vous pourrez croiser dans vos activités associatives, etc. sont autant de personnes qui peuvent vous aider pour votre business.

De nombreuses occasions de se réunir existent pour développer son réseau et notamment avec les communautés locales. Vous pouvez essayer de rejoindre un groupe d’intérêt commun en vous inscrivant à un afterwork près de chez vous par exemple. Personnellement j’aime beaucoup le fonctionnement de meetup. Vous vous inscrivez , vous rencontrez des personnes qui partagent vos centres d’intérêt ! Ils ont développé une application téléphone et vraiment ça fonctionne super bien.

Pour tester vos offres et l’intérêt des clients potentiels, n’hésitez pas non plus à vous rapprocher d’associations. Vous pourrez leur faire découvrir votre métier en rendant service.
Si vous ne savez pas comment vous y prendre, il vous faudra réfléchir dès le départ à un moyen de vous faire connaitre et éventuellement vous faire aider par un commercial. C’est un coût non négligeable mais nécessaire !

Suis-je fait pour être indépendant ?

Cette question trouvera une réponse différente si l’on est free-lance intervenant ponctuellement en entreprise, artisan, entrepreneur ou patron de son camion de pizza. En effet, quand le free-lance travaille sur un projet qui peut être de court ou moyen terme, l’entrepreneur, gestionnaire de sa boite, lui, y sera toute l’année.
Les qualités que l’on met en œuvre sont différentes et je vous propose de nous attarder sur le profil indépendant, free-lance qui sera plus éloigné de celui de salarié classique.
En effet, être consultant, formateur, coach, kinésiologue… nécessite de ne pas être gêné par le caractère éphémère de la mission chez le client. On vous interpelle pour un sujet et il est probable que vous ne suiviez pas l’entreprise ou le client sur du long terme.
Ce mode de travail correspondra plutôt à des personnes qui aiment travailler en projet, qui apprécient d’être multitâches. Des personnes qui aiment la variété de sujets et la multitude des rencontres.
Si vous n’aimez pas la routine, banco !
Par contre, le gestionnaire qui aime suivre son dossier, lui, pourra être frustré car il aura peu d’occasions de rester longtemps au même endroit en général mais certains consultants finissent par se faire embaucher chez leur client.

Quelques  fondamentaux pour réussir et vous sentir en phase en tant qu'indépendant

Agilité, adaptabilité, relationnel, rigueur et souplesse, l'indépendant est comme une danseuse qui se meut au rythme de l'environnement !

  • Capacité d’adaptation

    La capacité d’adaptation est primordiale pour le freelance. Autant de clients et de fonctionnements différents, vous devrez vite vous faire à des exigences, des modes de communication et des secteurs d’activité tous aussi enrichissants les uns que les autres.

  • Communication, commercial & relationnel

    Si l’on peut vendre sa trottinette sur le bon coin, cela ne veut pas forcément dire qu’on sera un bon commercial. Cet aspect est important car il faudra VOUS vendre. Se poser la question de ce qui vous démarque de la concurrence et le communiquer à vos clients. Vous devrez travailler votre image, votre discours, votre offre de service. Cela peut être compliqué mais des spécialistes pourront vous aider. Faites-vous accompagner par un consultant ou un coach, ce sera un investissement qui vous fera gagner du temps (et de l’argent).

  • Organisation et rigueur

    Une fois que vous aurez vos clients, ce sera loin d’être fini. Réalisation de devis, facturation, rapport d’intervention, supports de formation … autant d’éléments qui vous permettront de vous démarquer sur le long terme. Quant à la trésorerie, avoir un bon suivi vous assurera de la pérennité de votre activité. N’oublions pas que chaque année le tribunal de commerce acte la fermeture de nombreuses entreprises.

Savoir s’entourer

Malheureusement, vous ne pourrez pas tout faire tout seul à mois de dormir 1 heure par nuit, d’être multi-tâches ou d’avoir 3 paires de bras.

Un bon comptable est essentiel quand vous arriverez en fin d’année et qu’il faudra faire le bilan ! Idem pour le commercial ou le marketing. Vous devrez choisir vos priorités en fonction de ce que cela rapporte et vos capacités. N’essayez pas de développer votre site web tout seul si ce n’est pas votre métier. Dessiner votre logo vous semble à la portée du petit Jules 6 ans ?

Même si vous aurez le sentiment de faire des économies en faisant tout vous même, les aspects techniques, comptables, visuels, juridiques sont des métiers. Si vous mettez des mois pour tout créer, pensez à ce que vous auriez gagné en vous concentrant sur votre recherche de client et votre offre de service.
Développez donc votre clientèle, concentrez vous sur votre cœur de métier, travaillez votre positionnement et  image de marque.
Une fois que vous aurez vos clients, ce sera loin d’être fini. Réalisation de devis, facturation, rapport d’intervention, supports de formation … autant d’éléments qui vous permettront de vous démarquer sur le long terme. Quant à la trésorerie, avoir un bon suivi vous assurera de la pérennité de votre activité. N’oublions pas que chaque année le tribunal de commerce acte la fermeture d’entreprises.

Choisir un statut pour se lancer

Votre choix de statut dépendra de plusieurs paramètres : couverture sociale, fiscalité, la gestion, niveau de responsabilité et apport financier.
Il vous faudra consacrer un peu de temps à cette question essentielle pour ne pas avoir à réinvestir ultérieurement si vous souhaitez changer.
La Création d’entreprise : SASU, EIRL, EURL. Vous choisissez de créer un entreprise avec Quel que soit le statut que vous allez choisir, vous ne devrez pas négliger le cout de la création et la charge administrative que cela représente. Rédaction et dépôt des statuts, comptabilité
L’entreprise individuelle (ancien auto entrepreneur) ou micro entreprise est le système le plus rapide et le plus simple en termes de démarches administratives. Vous pouvez vous inscrire en ligne, la comptabilité est simplifiée mais vous ne récupérez pas la TVA pour vos investissements.
Pour vous lancer, vous pourrez vous faire accompagner en portage salarial par exemple. Cela vous permettra vous permet de cotiser comme un salarié : pôle emploi, mutuelle sont des éléments intéressant quand on veut tester en assurant ses arrières.
Le choix des pépinières peut être également très intéressant, vous pouvez bénéficier d’aide sur l’aspect administratif, du soutien de professionnels, d’utiliser les agréments de la pépinière pour la formation par exemple. La pépinière vous porte le temps que votre activité démarre réellement.

lancez-vous !

N'hésitez pas à consulter notre page dédié aux entrepreneurs & indépendants.

Lire l'article qui traite de la crise professionnelle

Pensez à partager les articles qui vous ont intéressé avec votre réseau :

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!